Paris expérimente les parcs sans tabac

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Penelope Komites, adjointe à la Maire de Paris, et Carine Petit, Maire du 14e, lancent, pour une durée d’un an, l’expérimentation de l’interdiction de fumer dans les trois aires de jeux pour enfants du parc Montsouris. Par cette expérimentation, l’Exécutif Parisien veut :
- protéger les enfants et leur offrir un environnement de qualité ;
- mener une action volontariste de santé publique, en réduisant l’usage du tabac ;
- dénormaliser le tabagisme dans les espaces extérieurs ;
- limiter le début de tabagisme des jeunes ;
- améliorer la propreté et le cadre de vie de tous.
Plusieurs villes françaises (Auxerre, Pontault-Combault, Nice) ont lancé des expérimentations semblables, en limitant la consommation de cigarettes dans des lieux publics ouverts : plages, jardins d’enfants, environs des crèches, stades, etc. Dans le souci de privilégier la prévention à la sanction, des cendriers et des éteignoirs seront à disposition et les agents de la Ville seront invités à expliquer cette mesure plutôt que de sanctionner. Dans un an, l’étude des résultats de cette expérimentation déterminera si la mesure doit être pérennisée et s’étendre à d’autres parcs parisiens.

L’état accro aux taxes du tabac

Addictmag-tabac-gouvernement-taxe-accro-cigaretteQui croire ? Les bons sentiments et autres slogans du Ministère de la Santé qui jure ses grands dieux de vouloir endiguer le fléau du tabac (75.000 morts par an). Ou le journaliste Matthieu Pechberty, qui signe un livre-enquête sur l’intérêt de l’état à ce que nous continuions à fumer, fort de la quinzaine de milliards annuels qu’il encaisse et dont il ne saurait se départir. L’auteur y fait mention des arrangements, tous gouvernements confondus, entre les pouvoirs publics, les fabricants, distributeurs et détaillants de tabac. Une enquête menée par ancien fumeur, qui fait mal aux espoirs, voire certitudes, quant à l’implication et à la volonté réelle de lutter contre le tabagisme en France…
- L’Etat accro au tabac, chez First Document, 17,95 €

Nutri-émotion, kézako ?

Capture d’écran 2014-10-12 à 18.50.48Je fais généralement référence à Michèle Freud ou à Géraldyne Prévot-Gigant dès lors qu’il est question de gestion des émotions. Je découvre pourtant avec Nassrine Reza une nouvelle approche (en tout cas, une approche formalisée), qui passe par la nutrition. Son livre, La Nutri-Émotion n’est pas uniquement une «méthode» puisqu’elle engendre une nouvelle approche de la vie. Elle enseigne comment être libre dans le corps, dans le mental et dans le système émotionnel. Cette approche examine les problèmes de santé dans leur globalité. La Nutri-Émotion est qualifiée de médecine émotionnelle, une approche qui permet d’éviter un détour considérable. Prenons l’embonpoint, par exemple. Quand un patient consulte pour une perte du poids, il croit au début qu’il faut uniquement s’occuper du poids. Or, ce poids qui habite son corps n’est qu’un symptôme sous-jacent d’un mal-être émotionnel. La Nutri-Émotion apprend au patient à aider son corps de trois manières différentes. Elle lui apporte d’abord une aide physique, grâce à divers outils. En particulier, un lien innovateur sera établi entre la consommation d’eau et les émotions vécues. Puis le mental sera assisté dans sa recherche d’équilibre par l’élimination du concept de lutte, en privilégiant la prise de conscience de l’habileté naturelle du corps à se guérir. Enfin, le système émotionnel sera soutenu en permettant l’expression émotive par le «Processus d’accueil émotionnel».
Capture d’écran 2014-10-12 à 19.11.36Nassrine Reza est née à Zurich en 1982 et y a passé les seize premières années de sa vie. Depuis son enfance elle est dotée d’une sensibilité particulière, qui lui permet de déceler les déséquilibres physiques, psychiques et émotionnels chez l’autre. Cette habileté l’amène naturellement à exercer en qualité d’intuitive médicale. Elle suit diverses formations en médecine alternative et crée en 2002 sa méthode La Nutri-Émotion. En soif de connaissances, elle poursuit ses recherches sur les corrélations existantes entre certaines émotions et des parties spécifiques de l’ADN. Depuis dix ans, elle accompagne les gens sur leurs chemins de vie et de guérison en offrant des conférences et des séminaires en Suisse et à l’étranger.

 

 

Marceau-Bruel sex-addicts

addictmag-sophie-marceau-âtrick-bruel-tu-veux-ou-tu-veux-pas-de-tonie-marshall-avec-patrick_420430_536x330p

Patrick Bruel et Sophie Marceau dans le film : Tu veux ou tu veux pas

Les films sur l’addiction au sexe se bouscule. Après Shame ou Welcome to New York, traités de manière plutôt dramatique. Voici venu le temps du sex-addict comique grâce à Tonie Marshall qui met en scène Patrick Bruel et Sophie Marceau dans la comédie : Tu veux ou tu veux pas ? Lambert, ancien pilote est accro au sexe. Il tente de soigner le mal par le mal en devenant conseiller conjugal, mais surtout en refusant tout contact avec le sexe opposé. Evidemment, sinon il n’y a pas de film, c’est sans compter avec l’arrivée de l’incendiaire Sophie Marceau (Judith) qui va bouleverser ses plans autant que ses voeux d’abstinence. Merci aux spectateurs qui se sont rendus en salles de laisser leur avis ci-dessous.
Sortie en salle le 1er octobre…

Paquet neutre et plan anti-tabac

addictmag-paquet-neutre-cigarette-tabacLe gouvernement et Marisol Touraine viennent de dévoiler les grandes lignes de plan national de réduction du tabagisme (PNRT). Les principaux objectifs sont :  dans 5 ans, le nombre de fumeurs doit avoir baissé de 10%.  Dans 10 ans, être descendus sous la barre des 20% de fumeurs. Et dans moins de 20 ans, nous voulons que les enfants qui naissent aujourd’hui, soient la première génération de non-fumeurs. Des mesures vont avec ses objectifs (voir le détail ici). Si les principales associations saluent l’initiative. « Enfin », salue la Ligue contre le cancer. D’autres,  restent encore sur leur faim. Pour DNF, le vapotage n’est pas réglé et l’association regrette l’absence de hausse de prix du paquet de cigarettes. De leur côté, Resppad, Ippsa et Fédération Addiction s’interrogent sur la neutralité du plan ( lire le communiqué ci-après) Lire la suite

Un salarié sur 4 boit au travail

L’Observatoire Ireb 2014, « Les Français et l’alcool », s’est intéressé particulièrement aux habitudes de consommation de boissons alcoolisées au travail. Les résultats montrent que très peu de Français (7 %) consomment habituellement de l’alcool pendant le déjeuner les jours où ils travaillent. En revanche, un quart des actifs déclare qu’il lui arrive de consommer, hors repas, des boissons alcoolisées sur le lieu de travail. La pratique des pots (avec ou sans alcool) avec les collègues est largement répandue : près de 75 % des actifs sont concernés et participent à 3 pots par an en moyenne. Les autres questions de l’enquête 2014 portent sur les perceptions des problèmes liés à l’alcool, les connaissances pratiques et les comportements lors de situations à risque (lors des sorties et pendant la grossesse). Lire la suite

Arrêter le tabac par l’hypnose

addictmag-nathalie-bachelier-hypnose-tabacC’est la grande tentation. La méthode douce et naturelle interpelle nombre de fumeurs en quête d’arrêt. Certains témoignages, d’anciens fumeurs donnent vraiment envie, même si tout le monde n’est malheureusement pas réceptif à la méthode. Il existe néanmoins de nombreux hypnothérapeutes « sérieux »  qui obtiennent d’excellents résultats. Parmi eux, Nathalie Bachelier (Harmony), qui pratique en Charente Maritime : « La majorité des fumeurs pensent qu’un jour ils cesserons définitivement de fumer, certains y passent leur vie… Fumeuse  durant de nombreuses années, expérimentée en relaxation depuis 10 ans  et formée en Tabacologie et en Hypnose Ericksonienne,  j’aide les fumeurs depuis 2010 dans ce beau projet qu’est de se libérer de cette dépendance  par l’action d’un programme complet, efficace et progressif d’aide à l’arrêt du tabac sur 3 séances individuelles d’environ 1h 30. »
La praticienne intervient en individuel, mais elle propose également des programmes pour les entreprises, qui souhaitent aller au-delà de l’apposition du seul logo obligatoire, dans la lutte contre le tabagisme au travail.
Le protocole Lire la suite

Non à l’interdiction d’arrêter de fumer !

Addictmag-cigarette-electronique-tabacSous ce titre « intéressant » : Non à l’interdiction d’arrêter de fumer, la Fipave (la fédé des professionnels de la cigarette électronique) prend position après les déclarations de l’OMS.
La Fivape, Fédération interprofessionnelle de la vape, soutient la liberté de vapoter dans les lieux publics. Alors que le Gouvernement doit se prononcer prochainement au sujet de cette mesure controversée, la Fivape alerte les pouvoirs publics et les associations anti-tabac : sans preuve scientifique, classifier les produits de la vape au même rang que le tabac dans les lieux publics est disproportionné et présente un risque pour la santé publique. N’en déplaise à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et son récent rapport, rien ne justifie une quelconque interdiction générale de vaper dans les lieux publics. Pire, une telle décision irait à l’encontre de la bonne volonté des ex-fumeurs, renvoyant ces néo-vapoteurs dehors, avec les fumeurs. Les utilisateurs de cigarette électronique indiquent en plus être eux-mêmes indisposés par la fumée du tabac. Lire la suite

Le totem infernal

Addictmag-prévention-alcool-conduite-ivresseChoc ! En matière de prévention contre la conduite en état d’ivresse, certains pays n’hésitent pas à faire dans le spectaculaire. Voilà ce que font, par exemple,  les pays de l’Est dont la réputation est souvent associée à la vodka… Un totem géant, entièrement réalisé à partir de voitures accidentées par des chauffards ivres. Une mise en garde percutante, qui serait presque artistique si elle n’était pas catastrophique. Et le César du chauffard est attribué à…

Stupéfiants, confirmation des tests salivaires pour les automobilistes

addictmag-drogue-test-salivaire-addiction-cannabis La police ne crache pas sur les tests salivaires pour détecter les conducteurs sous l’emprise de stupéfiants. Avec 4% des accidents de la route liés à la consommation de drogue, le délégué interministériel de la sécurité routière vient de confirmer que les tests salivaires sur le bord de la route vont être utilisés sur les automobilistes. Une expérimentation qui va d’abord s’effectuer dans quelques départements. Dans la pratique, le test va se dérouler comme dans un épisode des « Experts », à l’aide d’un bâtonnet. Le prélèvement sera ensuite envoyé à un laboratoire pour confirmer la présence de stupéfiant.

Pas de e-cig. pour les mineurs

Addictmag-adolescents-accro-tabac-ecigarette-electroniqueL’organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de dire non à la cigarette électronique pour les mineurs (tout comme leur utilisation dans les lieux publics fermés). Un camouflé pour les défenseurs de cette formule alternative au tabac, qui classe cette solution au même rang que la cigarette elle-même. L’organisation estime en effet, que cette e-cig. peut présenter des risques de lésion pour le cerveau des jeunes. Les données existantes montrent que l’aérosol produit par les inhalateurs électroniques de nicotine », dont les cigarettes électroniques sont le prototype le plus fréquemment utilisé, « n’est pas simplement de la +vapeur d’eau+ comme le prétendent souvent les stratégies de marketing de ces produits », explique l’OMS dans un rapport détaillant une très longue liste de recommandations aux gouvernements. Pour les experts, « l’utilisation de ces dispositifs présente un danger grave pour l’adolescent et le foetus » et « accroît l’exposition des non-fumeurs et des tiers à la nicotine et à un certain nombre de substances toxiques ». Toutes les cigarettes aux arômes et à fortiori aux alcools sont également dénoncées… Les spécialistes et médecins de l’OMS viennent de porter un rude coup aux défenseurs comme aux commerçants de la cigarette électronique.

La rehab des hélvètes

addictmag-clinique-addictionVu dans le quotidien Sud-Ouest. Nos voisins Suisses ont une marque de fabrique, sorte de marque déposée qui ferait que loin du luxe, point de salut. Qu’à cela ne tienne, les champions des banques à comptes secrets et des cliniques pour people confortent leur choix, y compris lorsqu’il est question des addictions. Ils se lancent dans les centres de soins pour accros très argentés. Comme quoi, quand on tient un filon…